Boutique


La boutique du Club des Pilotes de Processus vous permet d'accéder aux articles de la revue Transversus, aux différents numéros de Transversus et à certains ouvrages publiés par les membres du Club.
Vous pouvez acquérir les numéros complets de Transversus et/ou les articles composants chaque n°.  Le format de distribution est le PDF.

Vous pouvez ainsi accéder au riche capital intellectuel du Club (actuellement plus de 120 articles de fond) notamment sur des thématiques processus, organisation, management, transversalité, impacts des technologies, ... mais également sur de nombreux "retours d'expérience".
Vous apprécierez sûrement la variété, le niveau et souvent la notoriété des auteurs.

Certains items sont gratuits, d'autres payants.
Leur prix varie, de 2€ pour les articles des numéros de l'année courante et de l'année précédente, 1€ pour ceux des deux années précédentes et gratuits pour les plus anciens (dont, vous verrez, l'intérêt ne se périme pas !) . La taille des articles varie, huit à douze pages en moyenne.
Actuellement environ 70 articles (à partir de la page 7 du catalogue) sont ainsi téléchargeables et gratuits  🙂

Il faut savoir que les membres du club (voir adhésion) ont accès libre, quant à eux, à l'ensemble des numéros de Transversus 
🙂
Le Club des Pilotes de Processus est une association à but non lucratif, les recettes de cette boutique servent exclusivement au fonctionnement du club.


Le moteur de recherche  vous permet de retrouver par mots clés sur notre site, et donc dans la boutique, l'information que vous recherchez.
De plus, l'index ci-dessous vos donne accès directement aux articles, par grandes thématiques.

 

 

 

Tous
  • Tous
  • Non classé
  • Agilité
  • Aspects humains
  • Aspects sociologiques et sociétaux
  • Digital
  • Industries
  • Intelligence
  • Lean
  • Nouveaux types d'organisation, entreprises libérées
  • Organisation et Technologies
  • Organisations
  • Orientation Clients
  • Performance
  • Processus
  • Risques
  • Transversalité
T16degroote

Vers un Lean agile

Voici un regard décalé, inhabituel sur le Lean, issu d’une expérience de plus de vingt ans de transformation des organisations.
Le Lean Manufacturing, venu historiquement de Toyota, est adapté dans les environnements industriels, où les processus de fabrication sont reproductibles et prédictibles. Mais nous verrons ici ce qui doit être revisité pour être pertinent en environnement moins prédictible, où la complexité du contexte de production fait de la variation un ingrédient essentiel non seulement pour le collaborateur… mais aussi pour le client.
Sont proposées des combinaisons (Lean Six-Sigma, Lean Agile, Lean Start-up, Design Thinking) pour tirer le meilleur parti du Lean, dont on préserve un pilier majeur : “Celui qui fait c’est celui qui sait.”
Cela contribuera à effacer l’étiquette négative qui attachée au “Lean”, due notamment à la traduction française “maigrir”  ainsi qu’à l’excès de standardisation.
Est ainsi proposé un voyage où le Lean sera frugal (plutôt que maigre) et pourra cohabiter avec une nécessaire volatilité lui apportant  une seconde jeunesse, un Lean plus sexy, plus engageant et plus performant.

Auteur: Moïra Degroote     15 pages   Parution: Transversus n°16

2,00

T16couv

TRANSVERSUS n°16

Méthodologies renouvelées pour un monde digital et nouvelles humanités.
La richesse première de notre revue TRANSVERSUS est l’extrême variété de ses auteurs, de métiers différents, travaillant dans des secteurs économiques très divers.
Mais dans leurs contributions, ils ont en commun un certain nombre de convictions profondes :
• le digital, les algorithmes, l’intelligence artificielle, la robotique impactent profondément le monde du travail, et ouvrent de nouvelles opportunités ;
• l’humain est le capital clé des organisations et de nouveaux modes de management doivent être inventés ;
• dans notre monde systémique tout est relié, les méthodes déployées doivent s’y adapter ;
• du point de vue du savoir et de l’innovation, “c’est celui qui fait qui sait” ;
• les préoccupations éthiques, les responsabilités écologiques deviennent prioritaires.
Cet opus de la revue illustre ces aspects: de l’expérience collaborateur impliquant de nouveaux modes de management à l’Industrie 4.0 dessinant d’autres façons de travailler, des approches permettent de mieux gérer les souffrances au travail au fait de doter d’agilité des méthodologies souvent rigides, des impératifs de modélisation systémique à l’émergence de nouvelles techniques de programmation…

Direction de la rédaction: Jean-François David et Hervé Guyader    87 pages    Parution Transversus n°16

15,00

T15gervaise

Transformation digitale : devenir la plateforme de son écosystème

L’histoire récente des grandes entreprises montre tout l’intérêt de devenir la plateforme de leurs écosystèmes, pour mieux servir leurs marchés et fidéliser leurs clients en leur offrant tous les services à valeur ajoutée possibles, de bout en bout. Ceci oblige à mieux connecter différents partenaires, à nouer des alliances synergétiques. Ceci amène très souvent à une reconfiguration du jeu concurrentiel, ouvrant de nouvelles opportunités.

L’esprit de plateforme implique des transformations internes profondes au delà de la transformation digitale, indispensable, voire urgente. De profondes mutations du mode de management sont à faire, pour aller vers des systèmes de décision plus courts, pour tirer tout le potentiel et créer la pleine satisfaction des acteurs internes.
Et l’innovation se doit d’être au rendez-vous, avec les méthodes la favorisant.

Auteur: Olivier Gervaise    10 pages     Parution; Transversus n°15

2,00

T15Ferroudja

Wellness, le bien-être en action…

Au-delà des notions de mal-être au travail, de bien-être dans les entreprises, les approches “wellness” s’imposent, quelquefois dans l’urgence, à toutes les organisations.
Les méthodes psychosociologiques, certes très utiles, ne sont plus suffisantes, c’est toutes les stratégies et les cultures managériales qui sont désormais interpellées.
Dans un environnement mouvant, avec les évolutions inéluctables vers l’entreprise digitale, les changements générationnels, les nouveaux besoins de sens, toutes les strates de management des entreprises qui sont concernées.

Auteur: Ferroudja Meghenem   12 pages     Parution: Transversus n°15

2,00

T15Gillot

L’alignement stratégique face aux transformations digitales

Que ce soit dans notre vie privée ou dans notre contexte professionnel, nos façons de faire et de travailler évoluent considérablement.
Voulant se réinventer voire de s’inventer, de plus en plus d’entreprises cherchent à améliorer leur fonctionnement. Aujourd’hui, l’informatique et les technologies envahissent notre quotidien : objets connectés, Big Data, intelligence artificielle, data mining, process mining, applications mobile…
Ce contexte changeant, et très digital, nous invite à réinterroger le rôle et la place de l’alignement stratégique dans les organisations.

Auteur: Jean-Noël Gillot   12 pages  Parution: Transversus n°15

2,00

T15Clair

La transformation digitale et managériale à la CEIDF

Les transformations organisationnelles, managériales, technologiques que connaît la Ceidf, ont conduit cette banque à repenser ses métiers, ses méthodes de collaboration et ses espaces de travail.
Son organisation, moins centrée sur le modèle tayloriste et les silos, s’est réorientée vers les filières et les métiers.
L’aménagement de l’espace de travail a été repensé afin de favoriser les mobilités, les prises de parole, les échanges entre équipes. La collaboration du back office et du front office se renforce.
Elle tient compte davantage du client, et se fonde sur une explication des pratiques, des métiers et un meilleur partage des expertises et des expériences. Les collaborateurs ont gagné en autonomie et en responsabilité, et le manager tient un rôle central.
Simultanément, la banque adopte les nouvelles technologies. API, intelligence artificielle, robots permettent d’automatiser des tâches et de gagner en productivité. Néanmoins, elles ne sont que des outils au service des métiers bancaires qui s’adaptent en apprenant.

Auteur: Laurent Clair     6 pages     Parution: Transversus n°15

2,00

T15_RGPD

RGPD Passer à l’acte, quelques enjeux…

La promulgation du RGPD suppose d’examiner certaines tensions que cette loi, indispensable pour nos libertés individuelles, a générées, d’abord, la tension entre une loi qui amène des droits pour les citoyens et son impact dans les processus, ensuite ses implications dans les prises de conscience pour les entreprises.

Il faut réfléchir enfin aux aspects géopolitiques du problème, montrant que la législation sur les données personnelles pourrait être au fond un jeu de dupes dans la compétition mondiale.
Ces interrogations rebouclent sur le sujet de la gestion des processus dans les entreprises au niveau mondialisé et sur la gestion des données par des pays et sur des continents juridiquement disjoints aujourd’hui.

Auteur: Alain Garnier        10 pages    Parution: Transversus n°15

2,00

xavier1

Esprit de Service … le sourire en plus…

L’attractivité des pays, la compétitivité et la survie des organisations modernes dépendent de la qualité de la prestation, du juste prix, de l’excellence de la relation, de l’innovation permanente. Mais aussi de la recommandation des clients, des citoyens, et des visiteurs étrangers, de l’attitude et de l’engagement de chaque maillon de la chaîne du service, de la prise en compte des externalités de l’activité.
Mais comment susciter l’enchantement des clients ? L’implication des collaborateurs ? Pourquoi l’attention au client, à l’usager, au patient devient-elle cruciale ? Pourquoi les formations aux soft skills se multiplient ?
L’approche est en effet systémique, toutes les dimensions sont clés pour atteindre cette excellence : le customer centric, la fluidité des mécanismes de l’entreprise, l’implication des collaborateurs, le style managérial, dans une stratégie (la “raison d’être”) qui doit être déterminée, cohérente, comprise, appropriée.
L’exemplarité du Comex et des managers est en ce sens essentielle dans ce monde de communication plus ou moins maîtrisée.
Un mouvement de fond, qui concerne toutes les organisations, privées et publiques, est désormais enclenché puisque dans une économie servicielle, c’est précisément l’expérience vécue qui fait la valeur. Les transformations récentes de certaines entreprises, par exemple de La Poste, ont été, sous certains aspects, exemplaires de ce nouvel Esprit de Service.

Auteur: Xavier Querat-Hement      12  pages    Parution: Transversus n°15

2,00

T15_couv

TRANSVERSUS n°15

Nouveaux facteurs de transformation de nos organisations
Comment survivront les organisations dans une ère digitale, de services, de nouvelles attentes des clients et du personnel ?
Les façons de travailler changent. Les projets réclament des équipes pluridisciplinaires, animées par un sens du collectif, où les comportements valent autant que les compétences, et une pleine maîtrise des méthodes agiles.
Les espaces de travail sont repensés, favorisant les transversalités, les prises de parole, les échanges d’expertises et de connaissances. Le sens du client doit se diffuser partout. Le bien-être des acteurs devient une composante cruciale.
Par ailleurs, si on veut devenir leader de son écosystème, le modèle de la plateforme s’impose, avec tout ce que cela implique en transformations internes et externes.
L’alignement stratégique doit rendre cohérent les objectifs des DSI et des Métiers, trop souvent encore divergents.
La RGPD met  en pleine lumière les enjeux du traitement des données personnelles:  géopolitiques entre les GAFAM et les États européens,  réglementaires qui contraignent les entreprises à revoir leurs processus et leur SI, et philosophiques, car il s’agit aussi de défendre nos libertés individuelles.

Dans cet opus, des consultants, des managers opérationnels, des dirigeants expriment le fond de leur pensée et leurs conseils sur ces thèmes, avec toutes leurs convictions marquées.

Direction de la rédaction : Jean-François David    Hervé Guyader     76 pages

15,00

T14lemare

Robotic process automation : une dynamique en marche

Le robotic process automation (RPA) vise à automatiser les tâches et les processus ainsi qu’à améliorer le cadre de travail des employés.
Aux USA, on recourt au RPA plutôt en vue de baisser les coûts de main-d’œuvre.
Technologie récente, le RPA peut quelquefois susciter des discours trop optimistes.
Le RPA s’inscrit dans une suite de méthodes et de technologies cherchant  à atteindre des buts similaires, mais il profite d’un contexte de transformation digitale favorable. Il est une solution d’intégration agile homme-machine.
En s’appuyant sur les outils et les pratiques des opérateurs, il automatise précisément leurs processus.
Pour le mettre en place, il est indispensable que métiers et informatique collaborent.

Auteurs: Patrick Lemare   Pierre Col      7 pages     Parution: Transversus n°14

2,00

X